LA PRIERE, UNE AVENTURE

Pour cet Avent 2019, la paroisse a choisi de donner la parole à ceux qui ne l’ont pas toujours.
« La prière, une aventure », était le thème retenu pour le 4ème dimanche de l’Avent

 

Aujourd’hui ce sera quelques mots de personnes vivant dans la rue transmis par Christine Simon qui fait partie de l’équipe de rue. Cette équipe est née, il y a 15 ans déjà de la volonté de membres de la Fraternité diocésaine des parvis d’aller à la rencontre de ceux que nous croisons chaque jour, faisant la manche sur nos trottoirs. Les bénévoles vont dans la rue les mains nues. Ils ne sont ni des travailleurs sociaux ni les membres d’une association caritative. Ce sont des gens ordinaires qui ne veulent pas se satisfaire de passer avec indifférence devant ceux qui tendent la main. Leur ambition est de tisser des liens d’amitié avec ces gens, de partager des moments conviviaux avec eux. Ils vont dans la rue à deux ou trois et prennent tout simplement le temps de discuter. En 15 ans de véritables amitiés se sont nouées.

Voici quelques paroles, de certains d’entre eux.

« La réalité est cruelle et on ne sait plus quoi dire. Chacun sa vie, chacun son paradis et à chacun son idéal de vie. »

 « Je m’appelle Samuel, comme le prophète, j’ai tellement peu confiance aux gens de maintenant que je préfère avoir des chiens, ça fait 22 ans que je suis veuf et SDF. Je préférerais être un chien qu’un homme parce que les gens ont plus de respect pour les animaux que pour les gens. Ça me fait du bien de venir à l’église, je viens vider mon âme, parce que je n’ai personne à qui confier mes maux, au moins je suis entendu, écouté, par Dieu et par mes chiens. »

 « On n’est pas tous nés sous la même étoile, la vie est une belle étoile et nous sommes les astres. Peu importe la couleur de la peau, les classes sociales, s’il y a un peu d’amour sur cette belle étoile qu’est la terre, créant une belle harmonie, une symbiose et qu’on mette nos différences de côté, peu importe la nature, qu’elle soit religieuse ou ethnique… on vivra dans un beau monde sans différence. »

 « Je veux vivre, rester libre et m’envoler vers le ciel. Toute chose a une fin, tout ce qui bouge a une âme. Tout ce qui se passe a une raison. Le corps dort mais l’esprit ne dort jamais. Tôt ou tard, la vérité l’emportera sur le mensonge. Alors donnons-nous la main dans la main et prions ensemble : Amen. »

 « Je m’appelle Arnaud, j’ai 34 ans, je suis papa de 5 enfants. L’important pour moi dans la vie c’est mes enfants, j’espère qu’ils n’auront pas la même vie que moi. La vie est conne. »